Paradoxalement, les produits ménagers utilisés au quotidien pour garder votre bureau propre participent à la pollution de l’air intérieur, et ce n’est bon pour personne. Pourquoi sont-ils nocifs et quelles solutions existent? On fait le point.

Les produits ménagers contiennent souvent des dizaines de substances chimiques comme des solvants organiques (qui permettent de dissoudre d’autres substances comme la graisse ou l’huile), des tensioactifs détergents (pour éliminer les bactéries) ou encore des composés chlorés. Rien qu’en lisant tous ces noms barbares, on comprend facilement que ces produits sont nocifs pour notre organisme.

En 2009, ils étaient issus à 97% de l’industrie pétrochimique. Quel pourcentage représentent-ils encore aujourd’hui ? Pour qu’ils soient toujours plus efficaces, faciles d’usage et laissent une bonne odeur, ils contiennent à coup sûr des dizaines de substances nocives pour notre santé et notre environnement.

Mauvais pour la santé
En mars 2017, le magazine 60 millions de consommateurs avait révélé que les produits d’entretien sont la première source de pollution de l’air intérieur. L’étude visait en particulier les sprays assainissant pour l’air qui « cumulent des substances allergènes, irritantes voire toxiques ». En cause ? Les composés organiques volatiles (COV) comme le limonène très irritant pour la peau.

Les produits nettoyants surpuissants sont souvent très agressifs et peuvent abîmer, non seulement les surfaces, mais aussi la peau, les yeux et les poumons. 60 millions de consommateurs épingle notamment le nettoyant Mr Propre fraicheur du matin qui ne contient pas moins de 4 parfums allergisants.

Très mauvais pour l’environnement
Quand ils ne se dissolvent pas dans l’air intérieur, ces produits ménagers polluants sont déversés dans les eaux usées. Les produits pour lave-vaisselle par exemple, répandent des phosphates en grandes quantités. Les nettoyants pour sols, quant à eux, contiennent de l’acide chlorhydrique, de l’acide sulfurique et de l’acide phosphorique.
La plupart du temps, les nettoyants pour WC sont composés d’acide chlorhydrique (c’est le cas du fameux Canard WC) qui, une fois rejetée dans les eaux, se révèle très néfaste pour les poissons et les crustacés.

Passer aux produits ménagers écologiques permet à la fois, d’améliorer la qualité de l’air intérieur, et de diminuer l’empreinte écologique de son entreprise. La bonne nouvelle ? Ce passage peut se faire de manière simple et le plus souvent sans surcoût…

Ménage écologique